Véritable déferlante, les liquides au CBD ont focalisé une grande partie de l’attention du monde de la vape.
Bonne ou mauvaise nouvelle, il est indispensable de faire le point sur ce composant sulfureux.

CBD : trois lettres qui ont fait couler beaucoup d‘encre au cours des dernières semaines.
La raison est simple : le cannabidiol, souvent identifié par son acronyme CBD, est un cannabinoïde issu du cannabis.
Cette fameuse plante qui partage la vie de l’être humain depuis le Néolithique et a été strictement régulée à partir du milieu du siècle dernier, suite au mouvement entamé aux États-Unis a la fin des années 1930, avec l’instauration du « Marihuana Tax Act ».
En quelques années, la prohibition deviendra presque mondiale. Au point qu’aujourd’hui‘hui la simple évocation de cette variété de chanvre peut faire prendre certains raccourcis intellectuels consistant à penser que CBD égale cannabis, et donc qu’il s‘agit d’une substance illégale et, chez les esprits les
plus radicaux, d’une drogue.

Les choses ne sont pourtant pas aussi simples, car le CBD est l’une des multiples substances actives de la plante de cannabis à ne pas être interdite sans pour autant être légale au sens propre du terme. Son extraction à partir de la plante de cannabis est strictement prohibée, mais la consommation d’un produit contenant du CBD est légale, tant que ce dernier présente moins de 0,2% de traces de THC, autre cannabinoïde pour sa part totalement interdit. Sans aucun doute, c‘est ce positionnement délicat qui a récemment déclenché une manne d’articles aux titres racoleurs dans la plupart des grands quotidiens, lesquels n’ont pas hésité à brandir allègrement le spectre du « joint électronique ». L’avènement en France de cette nouvelle substance dans les e-liquides n’était pourtant qu‘une question de temps. Les e-liquides contenant du CBD existent en effet depuis un moment dans des pays dotés d’une législation plus souple que la nôtre en matière de cannabis.
Dans la mesure où la loi française ne l’interdit pas à proprement parler : il n’y avait finalement aucune raison pour que le CBD ne soit pas, tôt ou tard, proposé a la vente.

UN PRODUIT QUI DIVISE

Le CBD a pourtant fait une entrée fracassante sur le marché, à un moment qui n’est peut-être pas idéal, alors que Ia vape reste fragile et sujette à de nombreuses attaques un peu partout dans le monde.
Du côté des gérants de boutiques, certains en vendent ouvertement, d’autre font preuve de méfiance mêlée de craintes, souvent liées a l’image un peu sulfureuse du CBD et aux conséquences qu’elle pourrait avoir sur leur activité.

En revanche, le constat est unanime ; du côté des clients, la demande est là. Certains shops affirment même recevoir plusieurs dizaines de demandes par jour ! A tel point que même ceux qui avaient décidé de ne pas proposer de liquide au CBD confient avoir changé d’avis, ou être sur le point de le faire, maintenant que tous les grands fabricants ou presque en proposent. D’autant que la concurrence est forte, du côté des bureaux de tabac : s’ils se posent beaucoup moins de questions sur les répercussions de ce nouvel arrivant dans le monde de la vape, les buralistes semblent ravis de ce produit qui se vend comme des petits pains.

LE CBD C’EST QUOI ?

Cannabis, CBD, THC… Sur ce sujet sulfureux, beaucoup ont tendance à tout mélanger. Résultat : les e-liquides au CBD ont rapidement été qualifiés de « joints électroniques ». Remettons les choses au clair.
Les cannabinoïdes dont fait partie le CBD sont un groupe de substances chimiques qui activent des récepteurs spécifiques (CB1 et CB2) présents naturellement et en très grand nombre dans le corps humain. Ces substances existent sous plusieurs formes : d’origine végétale pour plus d’une centaine d’entre eux, on parle alors de phytocannabinoïdes, animale (endocannabinoïdes) ou synthétique. Parmi les dizaines de cannabinoïdes végétaux identifiés, les plus étudiés sont le THC (tétrahydrocannabinol), le CBD (cannabidiol) et le CBN (cannabiniol). Connu pour ses effets psychotropes, le THC est strictement encadré en France. Largement étudié, le CBD n’aurait  pas d’effet direct sur le système nerveux et n’induirait aucun effet psychotrope, contrairement au THC.

EFFETS RÉELS ? NON PSYCHOTROPES ?

Il est Fondamental de différencier le CBD utilisé comme médicament par l’industrie pharmaceutique et le CBD proposé dans les e-liquides. Le dernier n‘a pas du tout la même vocation ni la même finalité que le premier. La molécule ayant montré des vertus intéressantes pour le sevrage nicotinique, son usage dans la vape doit être considéré comme un outil supplémentaire de lutte contre la dépendance. Il peut aussi présenter des vertus relaxantes et apaisantes qui devront être envisagées comme un petit plus et aucunement comme une solution pour traiter des pathologies réelles.

COMPRENDRE LE DOSAGE DE CBD

En matière d‘e-liquide au CBD, il est important de noter que les dosages ne sont par exprimés de la même façon qu’avec la nicotine. En effet, l’indication n’est pas donnée en milligramme par millilitre, mais en quantité totale contenue dans la bouteille. Ainsi pour un flacon de 10 ml de liquide indiquant 100 mg de CBD, le liquide est dosé à 10 mg/ml. il est important de garder cette notion à l’esprit, car le e-liquide au CBD sont parfois proposé dans des flacons plus grands avec des mentions qui peuvent prêter à confusion. Ainsi une fiole de 10ml indiquant 1000mg de CBD (soit 100 mg/ml) est deux fois plus dosée qu’une fiole de 60ml indiquant 3000mg de CBD (soit 50 mg/ml).

La quantité de CBD indiquée sur l’étiquette représente la quantité totale de CBD contenue dans la bouteille. Ainsi, le flacon de 10 ml est quatre fois plus concentré que celui de 60 ml, avec 100 mg/ml contre 25 mg/ml.

2 Commentaires sur “Le CBD à l’assault des e-liquides

  1. C. Sandro says:

    Bonjour à tous,
    Envoyant ce message sur les produits CBD :Fermeture de la vente prochainement suite aux décisions récentes de l’Etat français ! J’ai compris que nous étions vraiment les vaches a lait de l’état , Il préfère que nous fumions de la weed génétiquement modifiés est fortement doser en thc , Pour pouvoir nous prendre le permis au bord de la route qui nous conduit au travail le CBD est un bon palliatif pour les anciens fumeurs, ils nous prennent vraiment pour des cons , Un jour il va falloir qu’on bouge, salutations à tous.
    Battons-nous ensemble contre ces injustices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *